OL et Hockey


 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Compte-rendu de mon dep à Nissa

Aller en bas 
AuteurMessage
Cristo69
Admin
Admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2677
Localisation : Gerland ou Charlemagne, c'est selon ^^ les endroits les plus hots bien sûr !
Date d'inscription : 04/01/2007

MessageSujet: Compte-rendu de mon dep à Nissa   Lun 31 Mar - 10:15

Tout d'abords, je m'excuse, j'ai pas de photos vu que je n'ai pas d'appareil, du coup, je vais vous décrire les choses bien en détail pour que vous vous imaginiez un peu plus les scènes, je m'excuse aussi pour ce fichu portable.

Départ de Charlemagne vers les 9H45 dans un bus luxueux, flambant neuf, dans lequel il a régné une ambiance sympa, cool, on était une cinquantaine dans le bus. Merci tout le monde au passage. Je paye et là, on me dit que c'est 4 euros de plus que prévu, je veux bien mais ça aurait été pas mal de prévenir sur le forum au départ. Wink Heureusement que j'ai prévu un peu plus dans mon larfeuille. Quelques chants à l'aller, un des gars dans le bus est supporter marseillais, il se fait chambrer par quelques "Carquefou, Carquefou..." LOL.
En arrivant à Nice, on en prend plein les mirettes, on traverse la promenade des anglais avec la mer, les palmiers, les Hôtels de luxe, une trentaine de kms avant on était à Cannes avec sa cité de la Bocca, ce qui rend le choc visuel encore plus important et ça me donne envie de retourner y faire un tour vu qu'on arrive avec 3 heures d'avance.
Sur le chemin du retour, c'est très calme, les gens dorment, c'est normal, en plus, moi, j'avais pas dormi la veille, j'avais écouté le match entre les Oilers et l'Avalanche (5-4 pour l'Avalanche du Colorado grâce à un but à 6.4 secondes de la fin SNIFF). J'ai apprécié l'ambiance du bus malgré le fait que j'y connaissais personne et que j'appréhendais un peu de m'y retrouver, j'espérais voir Sylvain mais il n'y était pas.


En arrivant à la patinoire dans le quartier ultramoderne d'Arcopolis, on voit une petite bande de 5 niçois qui nous accueillent avec des "Lyonnais de merde", y'en a un avec des béquilles, un autre avec un survet de l'OM Mort de Rire . Vu que j'ai envie de visiter un peu Nissa, je reste calme, mais je leur aurais bien répondu avec quelque chose du genre "On est LYON et on vous emmerde !", donc je me dis que mes réflexions attendront pour plus tard. Et puis ils ne méritaient peut-être pas plus d'attention que ça vu leur faible puissance vocale. Razz J'ai même été obligé de m'approcher pour les entendre.
Là, je me dirige vers le Vieux-Nissa, j'ai vu une pancarte, je me dis que ça doit être sympa comme quartier, en effet, ça fait penser à la Rue Mercière (sauf qu'à la place des restos, on y trouve plutôt des magasins de fringues). J'y croise de très nombreux touristes essentiellement italiens avec également de très jolies filles venues de pays plus au nord, c'est pas seulement au niveau des paysages que j'en ai pris plein les mirettes. LOL Razz
Après le vieux Nissa, j'arrive sur la promenade des anglais avec ses palmiers, sa plage, des maisons dans le style italien, je trouve ça mieux que les cartes postales (surtout avec le soleil, alors que le lundi, je m'amusais au Hockey avec mon chien dans la neige LOL) et le prix du dep passe beaucoup mieux et à ce moment-là, je me dis que vous auriez du venir, vous l'auriez pas regretté, là, j'appelle Fabien sur son portable après être arrivé sur la plage (l'eau était superbe), je lui fais écouter un peu les vagues sur mon message.
En rentrant, je tombe sur un escalier qui monte au dessus d'une falaise, je décide de monter quelques marches pour avoir une vue différente sur le paysage, je redescend et je m'arrête devant un gigantesque monument aux morts, c'est là qu'une petite Marseillaise s'impose. Wink N'est-ce pas ?
Puis je me dis qu'il faudrait quand même que je rentre à la patinoire, je repars vers le Vieux-Nissa, j'ai un peu de mal à retrouver mon chemin, c'est là que je tombe nez à nez avec une racaille (il ressemblait à un gars qui se trouvait à la plage quand j'ai envoyé mon message à Fabien) qui me cherche la merde en me disant "Qu'est-ce t'as" alors que je lui avais rien demandé, je lui répond "rien", je repars, il va trouver un pote, ils me suivent pendant quelques temps dans les ruelles du Vieux-Nissa puis je parviens à les semer. Je voulais pas répondre à leurs provocations au cas où ils auraient rappelé toutes les racailles du coin.

En arrivant seul à la patinoire, le comité d'accueil se trouve composé essentiellement de membres de la BSN, comme je porte pas de signes distinctifs de Lyon ou de la COSA comme écharpe, etc., je portais pas non plus mon maillot des Flames (cf video), j'arrive à passer malgré que certains me dévisageaient un peu sur les bords. La fouille, y'en a une, mais pas plus qu'à Lyon tout comme l'ensemble de la sécurité.
A la patinoire de Jean-Bouin (qui se trouve au cinquième étage d'un batiment genre centre commercial de la Part-Dieu), ils ont qu'une seule tribune. Vers la glace, j'aperçois Christer Eriksson qui me fait un signe Bonjour, c'est très apprécié de ma part et très sympa de la sienne (J'imagine mal Alain Perrin le faire, lui qui a l'air un peu suffisant, précieux, distant et sec) et ça me motive encore un peu plus, après j'étais blindé Okay . Je traverse le parkage de la BSN sans trop faire attention à eux puis j'arrive vers les lyonnais.

2 tambours dont une grosse caisse, 2 ou 3 drapeaux, des confettis, des maillots pour chaque lyonnais ou presque, je faisais partie de ceux qui n'en portaient pas, 3 ou 4 personnes qui jouaient le rôle de capo, dont un supporter marseillais mais qui s'est donné à fond tout au long de la soirée, il faut le reconnaitre. Le petit avec des lunettes, un jeune garçon plein d'enthousiasme n'a pas lâché l'affaire et s'est démené le plus quand le score était de 4-1 en faveur des niçois, un très bon élément. Le troisième a lancé un peu l'ambiance pendant l'échauffement des équipes. J'ai cru entendre aussi que 2 ou 3 personnes fréquentaient le virage nord (y'en avait un qui portait du Lonsdale).
Moi, je me suis placé tout en haut de la tribune, debout bien sûr pendant tout le match, donnant un effort le plus constant possible surtout pour les chants classiques. Au fur et à mesure des buts niçois, l'intensité baisse dans la tribune lyonnaise pour la plonger dans la torpeur la plus totale lors du quatrième, sur le coup, je suis triste moi aussi, mais je décide de continuer à chanter de plus belle, j'avais d'ailleurs toute la place pour faire les gestuelles habituelles, frapper dans mes mains, etc. et j'en fais même un peu plus, je chante plus fort, le petit en bas dont je parle plus haut prend le mégaphone et ne lâche pas l'affaire Okay , on est un petit peu les seuls à ce moment-là. L'ambiance remonte au fur et à mesure de la remontée lyonnaise pour atteindre son apothéose lors de l'égalisation.
Sinon, j'ai rencontré Guiness dans la tribune. Ce fut de beaux efforts de la part des lyonnais présents même si ça ne vaut pas les Lions-gones, mais j'ai chanté avec eux avec plaisir. J'ai même tapé dans les mains des 2 filles devant moi, c'était sympa.

Côté niçois maintenant. L'ambiance générale est à mille lieux de celle de Mulhouse, petite patinoire, une tribune seulement d'une petite dizaine de rangées, peu de musique pendant le match (Eye of the tiger en guise de toune d'intro, c'est Metalingus d'Alter Bridge qu'on a, je préfère), une petite sono avec une speakerine qu'on entendait à peine, elle annonçait que les buts de nissa. Une ambiance pendant les entractes assurés par une bande de 8 pom-pom girls, des lycéennes du coin, c'était plutôt sympa de leur part, j'en ai croisé une qui ressemblait à Isabelle Adjani, un peu trop jeune pour moi, tant pis LOL, elles se sont assises vers nous à la fin du match et cette fille gueulait pas mal. par contre, j'avais un peu l'impression de me trouver dans la patinoire de la Caroline, où ils ont ça aussi. A Anaheim et Tampa Bay, ils ont aussi des filles sur leur site pour attirer le client, celles des canards d'Anaheim, c'est le genre avec lesquelles on rechignerait pas à faire treize à la douzaine Mort de Rire . Enfin, bref.
La BSN, ils ont chanté à une très petite fréquence mais au niveau du volume, c'était bien, ils occupaient tout un pan de tribune à l'autre extrêmité, debouts toute la durée du match. Au début, ils se sont mis à chanter un Lyon merda, j'ai répliqué du tac au tac de mon côté avec nissa à la place. je me suis mis aussi à chanter un Lolololo.... CO SA NO STRA. Malgré les buts qui s'enchainaient pour Nice, je les ai très peu entendu. Lors de l'égalisation, ils ont entonné un "Les gens veulent savoir". Sinon, la constatation que j'ai faite, c'est que le spectateur moyen de l'équipe niçoise supporte beaucoup plus son équipe que celui qu'on trouve à Lyon, lors du peu de chants que la BSN a lancé, beaucoup de monde chantait avec eux et même juste à côté de nous. Où j'étais placé, j'étais entouré par des supporters niçois, c'est pas pour ça que ça m'a calmé. Des gones jouaient au foot pas loin, à un moment, y'en a un qui a mis un coup de latte par derrière à un de ses "potes", un futur grand pour la BSN. Lol A part ça, ils avaient placé des banderoles sur la baie vitré vers les buts lyonnais, on a qu'à faire pareil. Wink Sinon, j'ai discuté avec un supporter niçois qui avait habité à La Mulatière vers la piscine d'Oullins, sympa.
A la fin du match, un des leurs est venu brailler vers nous en insultant les lyonnais, je lui ai causé de la banderole historique de la BSN que la COSA leur a chourave en début de saison, il a pas répondu... LOL On est sorti par le couloir qui longe la glace.

Arrivés vers le bus, on retrouve le gars avec le survet de l'OM, ils étaient trois cette fois avec un autre gars qui avait un maillot de Nice en dessous de son blouson, c'était un petit gringalet mais grande gueule. S'en suit une joute verbale entre lui et les lyonnais, il parle de venir à Lyon tout ça, y'en a qui lui disent qu'il va retrouver les BG quand il viendra à Lyon, moi, j'y parle de la COSA, avec une des filles, ils étaient en train de s'insulter en même temps que je lui parlais de la banderole historique de la BSN. Là, il s'est mis à crier des ******** de marseillais dans tout nissa, si c'est pour la fille, ça se fait pas et si c'est pour le groupe, j'ai beaucoup de mal à me sentir visé mais ça se fait pas non plus (il avait tendance à me regarder à ce moment-là). On l'attend pour le match retour.
Je donnerai une bonne note dans ce piteux tableau pour la BSN au petit fumi de la fin ainsi que pour le volume de leurs chants quand ils s'y mettaient.

Ensuite, les joueurs lyonnais sont venus nous saluer après le match vers les bus quand on leur a fait une haie d'honneur, c'est bête, j'ai raté Alex Olsson qui est arrivé dans les premiers, il a l'air très cool, mention spéciale à Sébastien Berthet qui était tout sourire ainsi que son frère, il avait un tel barda qu'il avait les mains remplies, à Kim Wikström également et au gardien allemand Frederik Witte pour qui ça n'a pas été facile de remplacer Burnet au pied levé (je me met à sa place, il a eu du mal à rentrer dans le match).

En conclusion : Je dirais que vous avez attendu un long moment pour que j'écrive ce compte rendu, je vous ai écrit un roman, ça doit faire une sacré tartine si vous avez eu le courage de me lire jusqu'au bout. Lol Je pense que vous avez raté quelque chose et ça aurait été génial que vous soyez venu, la BSN était franchement pas en forme malgré le gros match de leur équipe. On pouvait leur mettre une patée et entrer dans la légende lyonnaise. Moi de mon côté, j'ai dû fournir ma meilleure performance vocale en tant que lions-gone, ça aurait été trop injuste pour l'équipe de perdre ce match et ils méritaient vraiment que je les encourage de cette façon.

Perso, c'est un dep qui restera longtemps gravé dans ma mémoire, je sais pas si beaucoup de supporters lyonnais (appartenant à un groupe hostile aux niçois) ont pu avoir la chance de se ballader (en étant tout seul) sur la promenade des anglais 2 heures avant un match de leur équipe. Dans le vieux nissa, je murmurais des Nissa merda et autres Co Sa No Stra.
Je suis reparti avec des souvenirs plein la tête et les yeux qui pétillent, il manquait plus qu'à tomber amoureux et c'était la totale. LOL
Sinon, je suis désolé pour mon portable pourri et pour l'absence de photos, j'ai pas d'appareil. Embarassed
La BSN nous a donné Rendez-vous pour le match retour à Lyon, faudra qu'on y soient les gones. Wink Et amenez du monde pour nous épauler, c'est Nissa en face, c'est une bonne raison.

_________________
De Gerland jusqu'à Fourvière
Brillera la ville lumière
2000 ans qu'on chante encore
Avant, avant Lyon le melhor

On lit ou on écrit de la poésie non pas parce que c'est joli. On lit et on écrit de la poésie parce que l'on fait partie de l'humanité et que l'humanité est faite de passion.
La médecine, le commerce, le droit, l'industrie sont de nobles poursuites et sont nécessaires pour assurer la vie. Mais la POESIE, la BEAUTE, l'AMOUR, l'aventure, c'est en fait pour cela qu'on vit !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
zens
Junior
Junior


Nombre de messages : 2
Date d'inscription : 07/09/2010

MessageSujet: Re: Compte-rendu de mon dep à Nissa   Mar 7 Sep - 1:36

Bon CR! Un peu long mais instructif.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Compte-rendu de mon dep à Nissa
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» MetaBike : compte rendu
» compte rendu stage lavorato dans le 85
» Compte-rendu Diagonale Hendaye-Menton
» Compte rendu de Catégorie Saison 2009
» Compte-rendu de l'Open AFCPL de Penne d'Agenais

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
OL et Hockey :: Hockey :: L.H.C. (Lyon)-
Sauter vers: